Chirurgie Bariatrique : généralités

Chirurgie Bariatrique : généralités

LIVRET D’INFORMATION SUR LA CHIRURGIE BARIATRIQUE

 

POURQUOI OPERER L’OBÉSITE

 

Ce livret d’information à pour but de vous aider à comprendre la place que la chirurgie peut prendre dans la lutte contre l’obésité, ses avantages et ses inconvénients, les contraintes qu’elle suscite et ses complications possibles.

Ce texte ne peut être exhaustif: il permet de vous délivrer une information écrite pour que vous puissiez discuter de points précis avec l’équipe multi disciplinaire qui vous prend en charge.

 

L’OBESITE

 

L’obésité est une maladie chronique. Elle résulte d’un déséquilibre entre les apports énergétiques et les dépenses de l’organisme, les apports dépassants les dépenses.

Ce déséquilibre est surtout le fait d’un excès. Les apports alimentaires sont trop abondants. Mais le défaut qualitatif est aussi très souvent en cause. Plutôt que de manger trop, les obèses sont souvent des gens qui mangent «mal». Par ailleurs les obèses présentent souvent des compulsions alimentaires. Ce grignotage entretient la sensation de faim et augmente le stock graisseux.

Vouloir maigrir est compliqué. Ces troubles de l’alimentation à la fois quantitative et qualitative sont souvent multi factorielles. Une prédisposition familiale comme des facteurs personnels (habitude alimentaire, compensation d’un stress ou d’un malaise) sont en cause. Il est vrai que ces éléments n’expliquent pas tout et qu’il existe une grande variabilité inter individuelle : à apport en quantité et qualité égale certains grossissent d’autres restent maigres. L’obésité est souvent vécue comme une injustice. Mais chaque individu est unique et les organismes ne fonctionnent pas de manière identique.

Vouloir maigrir c’est à la fois manger moins et mieux, mais c’est aussi arriver à changer ces habitudes de vie. Reprendre des activités physiques, lutter contre la sédentarité et l’exclusion sociale que peuvent parfois rencontrer les obèses.

 

LES CONSEQUENCES DE L’OBESITE

 

Les conséquences de l’obésité sur l’état de santé sont très nombreuses.

D’un point de vue physique, l’ensemble de l’organisme est touché par l’obésité.

Les complications touchent à la fois:

 

-Le système cardio vasculaire : hypertension artérielle, accident vasculaire

 

-Le système respiratoire : apnée du sommeil, insuffisance respiratoire

 

-Le système digestif : Inflammation gastrique et oesophagienne, stéatose hépatique «foie gras»

 

-Le système endocrinien : diabète, dyslipidémie

 

-Le système ostéo articulaire : arthrose, douleur articulaire, impotence

 

Au total, malheureusement le risque de mort prématuré est nettement augmenté chez la population obèse.

 

Enfin, les complications d’ordre sociales et psychologiques  ne sont pas négligeables et sont d’ailleurs souvent au premier plan.

En effet, l’image de l’obèse dans notre société est souvent très négative et est responsable d’une exclusion à la fois sociale et professionnelle. Cette exclusion agit comme un cercle vicieux, confinant les obèses dans la sédentarité et aggravant souvent l’obésité (isolement, image négative de soi poussent souvent les obèses « à manger pour compenser un manque »)

 

L’obésité est une maladie à part entière avec des conséquences médicales et psychologiques importantes, qui nécessitent une prise en charge globale (multidisciplinaire). La chirurgie n’est qu’un élément de cette prise en charge et ne doit pas être considérer comme une recette miracle.

 

 QUI EST CONCERNE PAR LA CHIRURGIE DE L’OBESITE ?

 

L’obésité est définie par un Index de Masse Corporelle (IMC) supérieur à 35.

L’IMC tente de définir un poids idéal en fonction de votre taille  et permet d’estimer l’excès de masse grasse dans le corps et de définir la corpulence. Plus l’IMC augmente et plus les risques liés à l’obésité sont importants.

 

Comment calculer son IMC ?


il suffit de diviser le poids (en kg) par la taille (en m) au carré :

IMC = poids / (taille x taille). Poids en kg et taille en metre

 

Actuellement la chirurgie de l’obésité est réservée aux adultes présentant :

 

une obésité massive (IMC >40)

ou

une obésité sévère (IMC >35) quand elle est associée à des complications directement liées au surpoids et pouvant être améliorée par l’amaigrissement.

 

La chirurgie ne peut être envisagée que chez des patients ayant bénéficié dans un premier temps d’une prise en charge médicale.

 

Pourquoi limiter ainsi les indications des patients pouvant bénéficier de la chirurgie ?

 

La chirurgie de l’obésité est efficace pour perdre du poids de manière durable en réduisant les risques de complications liées aux surpoids et permet d’améliorer la qualité de vie des obèses (notamment l’estime de soi, la reprise d’activités physiques, les relations sociales, la vie de couple).

Mais la chirurgie à elle seule n’est pas un remède magique. Elle n’est efficace qu’à condition de modifier ces habitudes de vie (habitude alimentaire, lutte contre la sédentarité, reprise des activités physiques) et nécessite d’être suivi médicalement à vie.

Son but premier n’est pas esthétique mais bien de lutter contre les complications médicales liées à l’obésité.

Les obèses sont des individus plus fragiles et la chirurgie de l’obésité n’a pas une mortalité nulle. L’intervention chirurgicale peut entraîner des complications et des difficultés au quotidien.

Pour ces raisons, la chirurgie est réservée à l’obésité maladie, après un bilan de santé exhaustif et une prise en charge médicale initiale.

 

LA CHIRURGIE DE L’OBESITE, COMMENT CA MARCHE ?

 

Pour maigrir, il faut changer ses habitudes de vie : Manger moins et mieux permettant une diminution des apports énergétiques et augmenter les dépenses par la reprise d’activités physiques.

La prise en charge médicale permet d’obtenir des résultats mais la mise en œuvre de ce simple énoncé est difficile et l’observance à long terme mauvaise.

Cette prise en charge non chirurgicale est indispensable mais est le plus souvent marquée d’échec avec une reprise pondérale malgré des efforts importants. C’est le classique effet yoyo avec après une perte de poids une reprise  pondérale supérieure au moindre écart.

Par ailleurs, à partir d’un certain degré d’obésité, d’autant plus qu’elle est installée depuis longtemps, le traitement médical n’est plus efficace.

C’est « l’échec » de ce traitement conservateur qui a amené au développement de la chirurgie de l’obésité. C’est actuellement la seule technique qui permet de sortir de ce cercle vicieux qui pérénise l’obésité.

La chirurgie permet en effet de manger moins, sans effort important et ce même à long terme. Mais la chirurgie n’agit que sur cet élément et ne fait pas tout, elle permet de vous aider à changer votre hygiène alimentaire.

 

La chirurgie de l’obésité ou chirurgie bariatrique va modifier l’anatomie du système digestif. C’est une aide qui permet de diminuer la quantité d’aliments consommée (c’est la restriction) et dans certain cas l’assimilation des aliments par l’organisme (c’est la malabsorption). On distingue ainsi les techniques dites restrictives (anneau gastrique ajustable, sleeve gastrectomy) et les techniques malabsorptives (bypass gastrique)

  

Chaque intervention a ses avantages et ses inconvénients. Il n’y a pas une technique plus efficace qu’une autre. L’équipe qui vous prend en charge vous proposera l’intervention la plus adaptée à votre situation.

 

 UNE INTERVENTION DE CHIRURGIE BARIATRIQUE EST UN ENGAGEMENT

 

La chirurgie de l’obésité est très efficace mais nécessite une implication importante de votre part. Le changement « des mauvaises habitudes de vie » doit commencer avant l’opération. En effet, décrocher de son poids maximal, reprendre des activités physiques (marche quotidienne) sont des éléments importants pour obtenir des bons résultats.

Ainsi la décision d’opération n’est pas immédiate. Une phase de préparation est indispensable. Durant plusieurs mois, vous allez rencontrer plusieurs membres d’une équipe multidisciplnaire, afin de cerner au mieux les troubles du comportement alimentaire que vous présentez et les conséquences de l’obésité sur votre état général.

Vous serez hospitalisé  3 à 4 jours afin d’avoir un bilan de santé complet.

A l’issue de cette période, les différents membres de l’équipe (endocrinologues, pneumologues, cardiologues, psychiatres, psychologues, gastro entérologues, diététiciens, chirurgiens) vont vous proposer une prise en charge.

Il se peut qu’une intervention ne soit pas retenue. Il ne faut alors pas vivre cet avis comme une punition et l’équipe multi disciplinaire est là pour vous expliquer les raisons de ce refus et vous propose une prise en charge.

Ce bilan est fondamental afin « de ne pas vous opérer pour rien ». La décision d’une intervention chirurgicale dans le cadre de l’obésité est toujours difficile, car même si ces interventions se passent bien dans l’immense majorité des cas, le risque opératoire n’est pas nul. Il est important pour l’équipe qui vous prend en charge de s’assurer que les bénéfices que vous puissiez attendre de cette intervention soient  bien réels et nettement supérieur au risque opératoire.

Retour Contactez-nous
  • Plus d'informations ?
  • Pullman Prado - Entrée B1
    255 Avenue du Prado
    13008 MARSEILLE
  • Tél. : 04 91 25 74 25
  • Horaires :

    Secrétariat ouvert du lundi au vendredi de 9H15 à 13H et de 14H à 18H30


     


    Consultations du Dr HANNA


    Lundi, mardi et jeudi de 9H15 à 12H au cabinet de chirurgie du Prado 


    Jeudi de 14H45 à 16H30 à l'hôpital Saint Joseph

  • Voir le plan d'accès